Abus et intimidation

« Qui aurait pu penser qu’un fils agisse comme ça avec sa mère ? Il est toujours agressif avec moi, m’insulte sans arrêt, me traite de conne, me dit qu’il a hâte que je meure pour être débarrassé de moi. Il me prend tout mon argent. J’ai plus un sou pour mes petites dépenses. Ça peut plus durer. Il me fait peur. Il faut que j’en parle… »
Annette, 75 ans, 1 enfant

Reconnaître la maltraitance envers autrui

L’abus et l’intimidation réfèrent aux mauvais traitements infligés volontairement à une personne en vue de la dominer, l’opprimer et la contrôler.

Aucun contexte n’est épargné par l’exercice de ces comportements répréhensibles : à l’école, au travail, au sein de la famille ou de son réseau social. Un exemple : en 2013, l’Institut de la statistique du Québec publiait une étude qui démontrait que plus d’un élève du secondaire sur trois se disait victime de violence, que ce soit à l’école, au cours du trajet entre l’école et la maison ou encore, sur Internet.

Cette maltraitance, répétée, prend diverses formes :

  • verbale : commentaires et insultes humiliants, moqueries, etc.
  • psychologique : manipulation émotionnelle, railleries, harcèlement, dénigrement, rumeurs, exclusion, privations d’affection ou d’attention
  • physique : agressions, bousculades, coups, etc.
  • sexuelle : agressions, viols, etc.
  • financière : pressions financières indues, vol, etc.
  • matérielle : vol ou bris d’objets, privation de nourriture, de soins, etc.
  • abus social et âgisme : discrimination fondée sur l’âge, etc.

Pour regagner du contrôle sur sa vie

Quand on subit une telle situation, il faut avant tout en parler et briser son isolement. La ligne d’écoute active Tel-Aide, accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, offre une oreille attentive. L’anonymat et la confidentialité sont assurés.

Par la suite on doit demander de l’aide en s’adressant à l’une des ressources spécialisées disponibles à Montréal et en région. Si on se sent en danger, il faut appeler le 9-1-1.

Victime, coupable ou témoin d’abus ou d’intimidation ?

Consultez les ressources d’aide disponibles

Partenaires